La poste déménagera dans l'ancien Coop 10/01/2015 La direction nationale de l’enseigne jaune a enfin donné son feu vert : le bureau de poste implanté rue de Sarreguemines déménagera dans l’ancien Coop. La Poste prépare aussi son déménagement à Rohrbach.

A Bitche, le déménagement de La Poste est un serpent de mer. On en parle depuis belle lurette, sans qu’aucune information ne soit délivrée officiellement. Ses locaux, situés rue de Sarreguemines, ne sont plus très adaptés. Ils sont vieillots. Surtout, comme il s’agit d’un bâtiment historique, classé, aucun accès pour les personnes handicapées n’a pu être réalisé. Aucun distributeur de billets n’a pu être installé sur la façade en grès rose.

« Le dossier a traîné, reconnaît le maire, Gérard Humbert, car il était traité par plusieurs services, à Metz, à Nancy, à Strasbourg. Je suis moi-même intervenu pour le faire avancer auprès du directeur régional de La Poste. » Et c’est finalement la direction nationale, à Paris, qui a donné son feu vert : le bureau de Bitche sera transféré rue des Tilleuls, dans l’ancien supermarché Coop qui a été racheté par une société immobilière alsacienne.

Le magasin de 1 800 m² doit être totalement transformé. Des cellules commerciales doivent être créées, l’architecture revue et corrigée. Plusieurs enseignes se sont approchées de la société Orme Immo, pour en louer une. C’est finalement La Poste qui sera la première à intégrer le nouvel ensemble commercial. Les promoteurs lui livreront une plate-forme. « Si La Poste s’installe, il y aura d’autres demandes, pense le premier magistrat, et cette zone se développera. »

Le dossier a été également étudié par la commission départementale de présence postale. Grâce à ces nouveaux locaux, bien plus modernes, l’enseigne jaune doit développer ses activités bancaires. La présence d’un grand parking, gratuit, a pesé dans la balance. L’ouverture est prévue courant 2015. Comme il s’agit désormais d’une entreprise privée, les collectivités ne financeront pas les travaux. La ville a uniquement joué les intermédiaires avec les propriétaires alsaciens.
Article du Républicain Lorrain - Voir le PDF